Aujourd'hui, nous sommes le lundi 15 avril 2024, et il est 15:54:01 en Côte d'Ivoire. Lecture audio Cliquez ici pour ouvrir notre GPT

De l’observation à l’analyse à la formulation du thème de mémoire


De l’observation à l’analyse à la formulation du thème de mémoire

L’observation est la constatation des évènements qui se présentent à nous spontanément. C’est une méthode d’investigation qui permet de recueillir des données ou des informations au sujet d’un fait, d’un événement ou sur les individus.

Observer, c’est s’accaparer certains éléments du réel et d’en ignorer d’autres. Cependant, bien que l’objectif autour duquel s’organise l’observation oblige à la restriction, il permet également d’optimiser et de mieux circonscrire l’objet d’étude. La qualité des informations recueillies n’en sera que meilleure.

I. Qu’observe-t-on ?

Lors d’une observation, on peut noter plusieurs éléments importants :

Détails et Caractéristiques : on observe les caractéristiques spécifiques de l’objet ou du phénomène, comme la couleur, la forme, la taille, et d’autres propriétés distinctives.

Comportements ou Réactions : si l’objet de l’observation est vivant, comme un animal ou une personne, on peut remarquer ses comportements, ses réactions et ses interactions avec l’environnement ou d’autres êtres.

Changements et Évolutions : l’observation sur une période prolongée permet de détecter des changements ou des évolutions, qu’ils soient rapides ou graduels.

Contexte Environnemental : l’environnement dans lequel se trouve l’objet observé est également important. Cela peut inclure les conditions physiques, comme la lumière et la température, ou le contexte social et culturel.

Patterns ou Modèles : on cherche des modèles récurrents ou des anomalies. Par exemple, en observant la nature, on pourrait découvrir des modèles dans les comportements des animaux ou dans la croissance des plantes.

Comparaisons et Contrastes : comparer l’objet observé avec d’autres objets similaires ou différents peut révéler des informations importantes.

Impressions et Ressentis : parfois, les observations incluent des éléments subjectifs comme les réactions émotionnelles ou les impressions personnelles.

Données Quantitatives : si possible, l’observation peut aussi impliquer la collecte de données numériques, comme la quantité, la fréquence, ou la durée.

Chaque observation est unique et dépend fortement de l’objet et du but de l’observation.

II. Les différents types d’observation

Il existe plusieurs types d’observation, chacun adapté à des contextes et objectifs différents :

Observation Participante : l’observateur s’implique activement dans l’environnement ou la communauté qu’il étudie, souvent pour comprendre les comportements et les interactions sociales de l’intérieur.

Observation Non-Participante : l’observateur reste à l’écart de l’activité ou du groupe observé, afin de maintenir une objectivité et de ne pas influencer les comportements observés.

Observation Non-Structurée : plus flexible, elle n’a pas de protocole strict et permet à l’observateur de capturer une gamme plus large d’informations. Elle se fait à travers les organes de sens. On n’utilise pas d’instruments au cours de cette observation.

Par ailleurs, elle se fait hors interaction et porte sur la population générale Souvent utile dans les études exploratoires.

Observation Structurée : elle suit un protocole précis avec des critères et des méthodes définies à l’avance. On l’appel aussi l’observation spécifique. L’observation spécifique se fait à l’aide d’instruments. La population concernée par l’observation spécifique est la population cible. L’on peut présenter cette observation suivant des domaines de compétences : domaine cognitif, domaine psychomoteur, domaine socio-affectif, etc.

Cette approche est souvent utilisée dans les études scientifiques et la recherche.

Observation Directe : l’observation se fait en temps réel, l’observateur étant témoin direct des événements ou comportements.

Observation Indirecte : basée sur l’analyse de traces, de données ou de résultats laissés par les activités (comme étudier les empreintes d’animaux).

Observation Qualitative : vise à recueillir des informations détaillées sur des aspects non mesurables quantitativement, comme les impressions, les sentiments, ou les expériences.

Observation Quantitative : se concentre sur la collecte de données mesurables et chiffrées, comme le nombre de fois qu’un événement se produit ou la durée d’une activité.

Observation Contrôlée : effectuée dans un environnement où certaines variables sont contrôlées ou manipulées par l’observateur.

Observation Naturelle : se déroule dans un environnement naturel, sans intervention ou contrôle de l’observateur.

Chaque type d’observation a ses avantages et inconvénients, et le choix dépend de l’objectif de l’étude, du sujet observé et des conditions dans lesquelles l’observation se déroule.

III. L ’analyse des observations

L’analyse des observations est un processus crucial qui suit la collecte de données par observation. Elle implique plusieurs étapes et techniques pour donner du sens aux informations recueillies. Voici les principaux aspects de l’analyse des observations :

Organisation des Données : les données recueillies sont organisées de manière systématique. Cela peut inclure le classement, la codification, et la mise en tableau des observations pour faciliter leur analyse.

Identification des Modèles et Tendances : l’analyse cherche à identifier des modèles récurrents, des tendances ou des anomalies dans les données. Cela peut impliquer l’observation de répétitions, de corrélations ou de variations significatives.

Interprétation : les données organisées et les modèles identifiés sont interprétés pour en tirer des conclusions ou des significations. Cette étape nécessite souvent une compréhension approfondie du contexte et du sujet d’étude.

Comparaison avec les Théories Existantes : les résultats de l’analyse sont souvent comparés à des théories ou des recherches existantes pour voir comment ils s’alignent ou diffèrent des connaissances actuelles.

Validation des Hypothèses : si l’observation était menée pour tester une hypothèse spécifique, l’analyse des données permet de confirmer, de rejeter ou de modifier cette hypothèse.

Réflexion Critique : l’analyse implique une réflexion critique sur la méthode d’observation, y compris les biais possibles, les limites de l’étude et les domaines d’incertitude.

Rapport et Présentation : les résultats de l’analyse sont souvent compilés dans un rapport ou présentés sous une forme qui facilite la compréhension et la communication des découvertes.

Propositions pour de Futures Recherches : l’analyse peut également suggérer de nouvelles directions pour des recherches futures ou poser de nouvelles questions basées sur les résultats observés.
L’analyse des observations est essentielle dans de nombreux domaines, tels que la recherche scientifique, les études sociales, l’éducation, la santé, et bien d’autres, permettant de transformer des observations brutes en connaissances utiles et applicables. Autrement dit, l’analyse des observations permet d’identifier les différents problèmes (VD).
Il faudrait ensuite expliquer les différents besoins pour résoudre le problème prioritaire. Identifier le besoin idoine (VI) pour résoudre le problème prioritaire (VD).

IV. La formulation du thème d’un mémoire

Avec une compréhension approfondie des observations, de l’analyse et du contexte de recherche, vous pouvez maintenant formuler le thème de votre mémoire. Le thème doit être clair, précis et axé sur une question ou un problème de recherche spécifique. Il doit également indiquer la valeur et l’originalité de votre recherche prévue.

Validation du Thème : Il est souvent conseillé de discuter de votre thème proposé avec des mentors, des collègues ou des superviseurs. Leur feedback peut vous aider à affiner votre thème et à vous assurer qu’il est réalisable, pertinent et d’intérêt académique.

Élaboration du Plan de Recherche : une fois le thème validé, vous pouvez élaborer un plan de recherche détaillé, y compris la méthodologie, les ressources nécessaires et un calendrier.

En résumé, la formulation du thème d’un mémoire est un processus itératif qui commence par des observations minutieuses, suivi d’une analyse approfondie, et aboutit à la définition d’un sujet de recherche clair et pertinent. C’est une étape cruciale dans la conduite de tout projet de recherche académiques

Copyright ONG Hanhimanti. Tous droits réservés.
Technologie web développer par ALTERNATE SYSTEM Michaël Lurkin). Hanhimanti.com utilise le logiciel libre WP-Ultime.

L'interface de ce site est optimisé pour les ordinateurs pc/mac ainsi que pour tout les terminaux mobile.